Symptômes et traitement du parasite du poisson cru Anisakis

Vous avez peur des sushis ? Le ver Anisakis est un parasite qui peut causer de vilaines infections chez les humains qui aiment manger du poisson cru. Il mesure 2 cm de long et est parfois toussé après l’avoir ingéré dans du poisson cru ou insuffisamment cuit.

Nom de l’espèce : Anisakis simplex

Type de microbe :

Nématode parasite (ver rond)

Japanese seafood sushi, roll and chopstick on white plate

Comment ça se propage

Anisakis simplex

a un cycle de vie complexe dans lequel l’homme est un hôte occasionnel. Les vers adultes se trouvent dans l’estomac des mammifères marins, et leurs œufs passent dans les excréments. Après l’éclosion des larves, elles sont ingérées par les mollusques. Les mollusques infectés sont mangés par les poissons et les calmars, où les larves se frayent un chemin dans les tissus musculaires. L’ingestion de poissons ou de calmars infectés par d’autres poissons permet la propagation de l’infection. L’ingestion par des mammifères marins est nécessaire pour que les larves se développent en vers adultes. Cependant, la consommation humaine accidentelle de poissons marins crus ou insuffisamment cuits qui abritent les larves infectées peut entraîner une réaction allergique, qui peut parfois conduire l’individu à cracher les vers s’il les avale. La pénétration des vers dans le tissu intestinal provoque une anisakiasis.

Vous courez un risque si vous mangez des fruits de mer crus ou insuffisamment cuits. Le parasite est fréquemment présent dans la morue, l’aiglefin, la douve, le saumon du Pacifique, le hareng, le flet et la lotte.

Les États-Unis signalent moins de dix cas diagnostiqués chaque année. Au Japon, où le poisson cru fait partie intégrante du régime alimentaire japonais, plus de 1000 cas ont été signalés chaque année.

Symptômes et diagnostic

La pénétration du ver dans les tissus intestinaux provoque une réponse immunitaire inflammatoire locale qui se traduit par les symptômes de l’anisakiasis. Les symptômes courants sont les suivants :

  • Violentes douleurs abdominales
  • Nausées
  • Vomissements

Après avoir pénétré dans l’intestin, le ver attire des globules blancs appelés éosinophiles et macrophages et forme une masse de tissus immunitaires appelée granulome.

Le diagnostic est établi par l’examen gastroscopique ou histopathologique des tissus de la biopsie.

L’infection humaine est une impasse dans le cycle de vie du parasite. Les vers sont généralement éliminés et expulsés des intestins dans les trois semaines suivant l’infection.

Traitement et prévention

Le traitement consiste en une élimination chirurgicale ou endoscopique des parasites.

La FDA a fourni plusieurs directives aux détaillants qui vendent du poisson destiné à être consommé cru. Ces directives incluent la congélation du poisson à -31°F pendant 15 heures ou -4°F pendant 7 jours pour tuer les parasites et un examen physique appelé « mirage » pour la présence de vers.

Complications

Si le ver n’est pas toussé ou vomi, il peut pénétrer dans les tissus intestinaux, provoquant une réponse immunitaire sévère qui ressemble à l’appendicite ou à la maladie de Crohn.

Sources des articles

  1. Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique. Anisakis.
  2. Centres de contrôle et de prévention des maladies. Anisakiasis. Mis à jour le 16 mai 2019.
  3. Centres de contrôle et de prévention des maladies. FAQ sur l’anisakiasis. Mise à jour le 21 novembre 2012.
Retour haut de page